Greenpeace dévoile son classement des meilleurs fournisseurs d’énergie verte

Greenpeace énergie verte

Le développement durable est plus que jamais un enjeu de notre siècle. C’est dans cette optique que l’association Greenpeace a présenté son classement des fournisseurs d’électricité, qui proposent à leur client, une électricité verte.

Sur quelle base sont classée les fournisseurs ?

energie-verteDans ce classement, 19 sociétés ont été évalué avec en son sein de gros fournisseurs comme EDF et de plus petites structures comme EkWateur.

Le but de ce classement est de vérifier que dans une offre « d’électricité verte », le principe soit bien respecté.

En effet, une législation sur le développement durable et l’électricité verte existe, mais elle est encore floue. Par conséquent, certaines dérives sont fréquentes. En souscrivant à une électricité verte, vous pensez agir pour l’environnement mais il s’avère parfois que vous financez en fait, une centrale nucléaire ou une énergie non renouvelable comme le charbon.

En effet, comme le souligne Greenpeace, la réglementation actuelle n’oblige pas les fournisseurs à acheter ou produire des énergies renouvelables, pour pouvoir commercialiser des offres d’électricité dites « vertes ».
La seule obligation, c’est que le fournisseur d’électricité soit en mesure de prouver, à l’aide d’un certificat, que la quantité d’électricité consommée a bien été produite dans une installation renouvelable.

Dans ce classement, les fournisseurs sont jugés sur la traçabilité de leur énergie et sur la transparence de leur producteur d’électricité.

Top 3 des meilleurs fournisseurs d’après Greenpeace

Greenpeace a recensé 3 entreprises qui respectent au mieux, le véritable sens d’une électricité verte c’est-à-dire une électricité qui utilisent à 100%, des énergies renouvelables.

–        La société Energie d’Ici a remporté la palme d’or. Ce petit fournisseur utilise à 100% des énergies renouvelables pour fournir ses abonnés. Il s’est entouré de producteurs d’électricité hydraulique et investit dans le développement des énergies renouvelables. C’est le seul fournisseur d’électricité à utiliser à 100% de l’électricité verte issue des énergies renouvelables.

–        La société Enercoop rafle la deuxième position, avec une électricité verte qui est à 97% issue des énergies renouvelables comme les éoliennes, les panneaux solaires et l’hydraulique.

–        La société Ilek est en troisième position puisqu’elle fournit elle aussi une électricité verte 100% issue des énergies renouvelables mais n’investit pas dans la production.

Les fournisseurs d’électricité en bonne voie

Parmi les sociétés en bonne voie, EkWateur fait de réels efforts.

énergie verteD’après les informations recueillies par Greenpeace auprès de la société, en 2017 la moitié de leur électricité fournie, était d’origine renouvelable (solaire, biomasse, hydraulique, éolien). Moins de 5% de l’électricité achetée et revendue par le fournisseur d’électricité, est d’origine fossile c’est-à-dire provenant de charbon, de fioul ou de gaz.

Ce genre d’énergie est nocif car se sont de fortes émettrices de gaz à effet de serre. La société a donc fait le choix d’en utiliser très peu contrairement à d’autres compagnies.

EkWateur est un petit fournisseur d’électricité qui a été créé en 2016. 1 an plus tard, il remporte le lot « soutien aux petits producteurs », dans le cadre de la campagne d’achat groupé pour une énergie moins chère ensemble, organisée par l’association UFC Que choisir.

Au total, pas moins de 6 compagnies ont été listée comme étant en bonne voie par l’association Greenpeace. Ce sont majoritairement des petits fournisseurs et les gros fournisseurs d’électricité sont pour la plupart en fin de classement.

EDF dans la catégorie des mauvais élèves

C’est le plus grand fournisseur d’électricité en France et pourtant, EDF n’utilise que 10% d’électricité verte. En effet, 80% de son électricité est d’origine nucléaire et ce n’est pas prêt de s’arrêter. La compagnie construit et finance des centrales nucléaires ainsi que des centrales à charbon, fioul et gaz.

A ce jour, la société détient 58 réacteurs nucléaires en France et prévoit d’en construire d’autres, toujours en France mais également à l’étranger. Une politique en total contradiction, avec la loi votée en 2015, et qui prévoit la réduction de la part du nucléaire dans l’électricité fournit en France.

Greenpeace précise que EDF est le seul fournisseur à avoir refusé de répondre au questionnaire. L’association s’est donc appuyée sur des rapports publics rédigés par EDF, et disponibles sur leur site web.